Sigma et Chemist Warehouse devant le tribunal

Sigma et le groupe Chemist Warehouse vont s’affronter au tribunal cette semaine dans le cadre d’un différend sur leur contrat d’approvisionnement.

Une audience d’instructions – la première étape vers un procès – est prévue pour vendredi, selon les documents judiciaires.

La justice qui préside devrait chercher plus de détails sur l’affaire et rendre des ordonnances pour sa progression, y compris pour que le groupe CWH puisse se défendre, affirme David Hall, associé de Hall et Wilcox, qui n’est pas impliqué dans l’affaire.

Une audience d’instructions est la première d’un certain nombre d’étapes administratives avant le procès, ce qui est peu probable avant l’année prochaine.

Le différend a surgi lorsque le groupe CWH a annoncé qu’il s’approvisionnerait auprès d’un autre grossiste CSO.

Mais Sigma maintient que, aux termes de leur entente, CWH Group n’a pas le droit de s’approvisionner auprès d’un autre grossiste.

Il perdrait cinq à dix millions de dollars par an en revenus si le groupe CWH « agit conformément à leurs intentions déclarées », a déclaré Sigma dans un communiqué à l’ASX.

« Les remèdes à rechercher par Sigma comprennent les déclarations et les injonctions pour l’exécution spécifique de l’accord. »

La déclaration dit: « Sigma valorise la relation avec [le groupe CWH] et continuera à fournir un soutien opérationnel … conformément aux termes de l’accord d’approvisionnement actuel qui va jusqu’en Juin 2019. »

Les défendeurs nommés dans la réclamation sont Administration et Marketing Solutions Pty Ltd, Mario Verrocchi et Jack et Sam Gance.

La part de Sigma est tombée à 76 cents, contre 1,19 dollar peu après l’annonce de l’ASX. Il a atteint 89 cents vendredi et est tombé à 84 cents lundi digestion difficile.