La supplémentation en vitamine D augmente la tolérance aux statines

Lorsqu’elles sont prises régulièrement, les statines réduisent le risque de cardiopathie cardiovasculaire et de décès cardiovasculaire. Les principaux obstacles qui empêchent les patients de bénéficier au maximum sont la non-observance ou l’arrêt du traitement en raison d’événements indésirables. La myalgie et la rhabdomyolyse ont été associées à tous les médicaments de cette classe, avec des taux de myopathie atteignant 10%.

 

Les chercheurs ont publié une étude rétrospective portant sur un seul centre, qui portait sur des patients ayant un faible taux de vitamine D et ayant déjà développé une myalgie sous statine. L’étude – qui apparaît dans le Journal of Pharmacy Practice – a demandé si la supplémentation en vitamine D pouvait aider les patients à reprendre le traitement par statine et à éviter la myalgie.

 

Les chercheurs ont administré aux participants une dose de charge d’ergocalciférol, 50 000 unités par semaine pendant 8 à 12 semaines, suivie d’une dose d’entretien de cholécalciférol, 800 à 1000 unités par jour. Les participants ont repris les statines vers 6 mois, avec le choix du médicament, la posologie et la fréquence en fonction de la pratique clinique actuelle et des préférences du patient. Certains participants ont pris leurs statines tous les deux jours si les statines spécifiques avaient de longues demi-vies.

 

Les prescripteurs ont utilisé l’atorvastatine, la pravastatine et la rosuvastatine le plus souvent. Ils ont utilisé une fréquence de dosage intermittente chez 40% des participants. Tous les 27 patients de l’étude ont été en mesure de maintenir leur traitement par statine sans plaintes de myalgie à la fin de l’étude de 12 mois.  

 

Six participants ont été en mesure de tolérer un régime approprié de traitement du cholestérol ACC / AHA 2013; ceci est considéré comme une thérapie agressive, et une réalisation remarquable. Lorsque les chercheurs ont utilisé la ligne directrice de la National Lipid Association   2014, 8 patients sur 8 ont atteint l’objectif de LDL et de non-HDL, respectivement.

 

Onze patients étaient capables de tolérer une statine qu’ils avaient précédemment échoué.  

 

La majorité des patients ayant atteint les objectifs en matière de lipides avaient atteint le taux sérique de vitamine D.

 

Cet essai suggère que les patients avec des carences en vitamine D qui ne peuvent pas tolérer un traitement par statine à cause de la myalgie peuvent toujours être candidats à recevoir des statines. Après une supplémentation adéquate en vitamine D, les patients peuvent tolérer une posologie aussi agressive que celle recommandée dans les lignes directrices sur le traitement du cholestérol 2013 de l’ACC / AHA.